Bonjour c’est Yves
Depuis plus de vingt ans j’étudie les changements de société ou, plus précisément, les mécanismes qui permettent aux sociétés de s’adapter aux changements rapides de leur contexte. Pendant l’année 2016, j’ai été frappé par l’accélération du rythme de changement. Autour de moi, beaucoup exponentielledes gens avec qui je collabore m’assurent qu’aux aussi ont noté la même chose. Même que ma perception est que la vitesse des changements augmente de manière exponentielle. Quand je regarde de phénomène, et que j’y réfléchi, je trouve que c’est compréhensible, plus, que c’est explicable !!

Pourquoi les changements s’accélèrent.

En génie mécanique, pour qualifier la résistance au mouvement on utilise le principe du coefficient de friction. C’est une force qui résiste aux changements de position relative. Si je pousse une malle pour la faire glisser sur le plancher c’est la force de friction qui résistera au déplacement. Les caractéristiques de cette force dépendent de la nature des matériaux du dessous de la malle et de celui du plancher en plus, évidemment, de dépendre du poids de la malle elle-même.

La science nous apprend qu’il y a deux coefficients. Le coefficient de friction statique qui intervient avant que la malle n’ait commencé à bouger (avant le décrochage dans la figure qui suit) et le coefficient de friction dynamique qui intervient dès que la malle a commencé à bouger. Le coefficient de friction statique est toujours plus grand que celui dynamique. La résistance au changement (mouvement) est donc toujours plus importante avant le début du changement que pendant le changement, et cela par un facteur important. Le graphique suivant présente cette dynamique.

Friction statique-dynamique

Ce phénomène n’est pas seulement un principe de physique mécanique, c’est aussi vrai pour les systèmes complexes ainsi que l’a expliqué Ilya Progogine dans sa théorie des structures dissipatives et des points de bascule.

Les sociétés sont des systèmes complexes

Ce principe physique s’applique aux changements dans les sociétés. Ainsi, lorsque le changement n’est qu’un espoir, le cadre de référence du passé continue de dominer entièrement la situation, c’est l’ordre établi. Mais, dès que les forces de changement deviennent suffisamment puissantes pour initier des changements, la situation change et une partie des acteurs se met à imaginer la suite du changement ainsi que le cadre de référence qui en résulterait. Cette réorientation des attitudes résulte dans une diminution significative de la résistance au changement puisqu’une partie des acteurs se mettent à participer au changement. Nous passons alors en coefficient de friction dynamique et la résistance au changement diminue significativement.

Mais les forces qui poussent le changement elles n’ont pas diminué, ce qui fait que nous passons en accélération du changement et le phénomène devient exponentiel. Dès le moment ou le coude de l’exponentielle sera passé, c’est le point de bifurcation, le paradigme changera et, comme le dit Prigogine, un nouvel ordre s’établira dans les structures dissipatives que sont les sociétés.

Émergence d'une nouvelle société

Je crois que nous approchons du coude, je dirais que ça va arriver avant 2020 et je crois, j’espère devrais-je dire, que le nouvel ordre sera systémique. C’est à dire qu’il opérera selon les principe de la systémique et non plus exclusivement selon ceux de l’approche analytique.  Sinon ce sera une régression, un monde comme dans Blade Runner.

Ceci dit, je suis optimiste, la pensée systémique se développe à une grande vitesse et son potentiel inhérent pour gérer des situations complexes devrait venir à bout des forces de concentration du pouvoir actuellement à l’œuvre.

La pensée systémique c’est le chemin vers l’hyperhumanisme de Joël de Rosnay. C’est le chemin vers un futur meilleur. C’est le chemin vers des modes de gestion et de compréhension fortement décentralisés. Si vous désirez explorer le sujet je vous recommande « Je cherche à comprendre, les codes cachés de la nature » son dernier livre représente une synthèse très accessible et surtout très instructive de ce nouvel ordre qui émerge innéluctablement.