Bienvenue sur mon blogue.

Cet espace existe pour communiquer, aux gens que cela intéresse, la démarche incroyable que j’ai entreprise et que je poursuis. J'essaie, en effet, de catalyser l’apparition d’une nouvelle forme de société. Une société qui atteindrait, et même dépasserait, les prérequis du développement durable tout en proposant aux humains, qui la font vivre, une qualité de vie améliorée sur les plans de la santé physique et de la santé psychologique. Une alternative au modèle américain en quelque sorte.

Au moment de lancer ce blogue en janvier 2010, je travaillais déjà depuis une quinzaine d’années au développement d’une plateforme originale de modélisation dynamnique des sociétés. Mon objectif à toujours été de développer des outils pour faciliter la conception et le prototypage d’une nouvelle forme de société plus durable et plus cohérente avec la biosphère et avec l’humanité.

But du blogue

Le but de ce blogue est de décrire mon expérience et mes réflexions pendant la réalisation de ce projet de projet de société durable, ceci afin que les participants ou toutes autres personnes intéressées puissent suivre l’expérience, comprendre ce que j’essaie de provoquer pour favoriser la résolution des innombrable problèmes qui se présenteront inévitablement.

Il s’agit d’explorer la forme que pourrait prendre une société parvenue à une neutralité environnementale et ayant résolue les méta-problèmes de surconsommation de ressources et de dégradation de la biosphère qui découlent de la société actuelle. L’idée globale est de mettre sur pied, dans la société québécoise, une quarantaine de groupes. Ils analyseront et suivront les transformations que nous applicons déjà et que nous devrons appliquer aux quarante mécanismes fondamentaux de la société pour permettre la métamorphoser vers une société durable.

Chaque groupe utiliseraient un cadre de référence global commun, le modèle technico-fonctionnel, qui leur permettra de suivre leurs évolutions réciproques et de synchroniser entre eux les multiples projets qui seront entrepris par chaque groupe. Nous appelons ces équipes de travail des groupes de prospective car le nouveau modèle de société doit être conçu pour et en fonction des réalités du futur.

Comme j’ai conçu ce projet, j’en suis, par défaut, le chef d’orchestre et ce blogue sert à décrire aux participants éventuels ma perspective d’analyse et le cadre de référence qui guident mes choix et mes actes. J’ai donc un objectif d’informer et de recevoir des réactions afin de pouvoir m’ajuster le plus précisément possible à la réalité perçue par tous. J’espère que ce blogue aidera les lecteurs à constater que le défi est surmontable et qu'ils se sentiront plus prêts et aptes à entreprendre des actions car l’urgence est là. C’est le temps d’agir !

Objectifs pratiques

Pour une première fois dans l’histoire moderne de l’humanité, les enfants vivront dans une société qui ne pourra probablement pas leur offrir une qualité de vie supérieure ou même égale à celle de la génération précédente. D’aucune façon le modèle de croissance économique tant promu ne peut mener à la résolution de ce problème.

La solution réside nécessairement dans la réorganisation en profondeur du mode de fonctionnement de notre société. Il faut entreprendre une métamorphose. Le défi est aussi global que celui de transformer une chenille en papillon. Presque tous les systèmes de la société devront être réorganisés : certains devront disparaître, d’autres devront apparaître et, pour la grande majorité, ils devront être réorganisés pour fonctionner dans un cadre où tous les coûts environnementaux et sociaux sont intégrés.

La situation est urgente et le changement requis très important. À trop repousser le moment de l’action, nous risquons le chaos généralisé s’étendant sur une période indéfinie. L’intensité de la pénurie de ressources et du bouleversement environnemental qui s’annoncent pourrait causer un recul important de la civilisation. Pour éviter la période de chaos, nous devons commencer au plus tôt. Le compteur tourne et ce n’est plus le temps de tergiverser.

Désormais, l’état d’urgence impose d’accepter carrément un nouveau cadre de référence global qui tient compte de :

  • la rareté grandissante des ressources non-renouvelables,
  • la diminution par un facteur de plus de 10 des émissions de gaz à effet de serre,
  • la diminution par un facteur 5 de notre consommation de ressources,
  • la neutralisation de l’impact environnemental des matières résiduelles et des polluants,
  • l’arrêt de la surexploitation des ressources,
  • la distribution de façon plus équitable des ressources.

Il faut donc réinventer une société plus performante, une société où l’économie est cohérente avec l’écologie, une société
« écohérente » .

Voici mon parcours

J'œuvre, depuis plus de 25 ans, dans les domaines de l’évaluation des technologies, de l’élaboration des stratégies pour leur valorisation et de la modélisation des industries.

Je suis intervenu comme entrepreneur, dans un premier temps, avec des participations dans quatre démarrages d’entreprise technologiques innovantes et, dans un second temps, à titre de consultant en évaluation de la portée commerciale de technologies et en élaboration de stratégies pour leur valorisation commerciale ou non.

J'ai accompagné stratégiquement plus de 50 entreprises et évalué plus de deux cents technologies visant des domaines aussi divers que l’environnement, la génomique, l’électronique, les communications, l’intelligence artificielle et les systèmes mécaniques. J'ai réalisé ces évaluations et accompagné la valorisation des technologies pour des grandes organisations ou encore directement pour des entrepreneurs. J'ai aussi collaboré avec cinq universités québécoises dans l’élaboration d’UNIVALCOM, un outil d’évaluation de la transférabilité commerciale des technologies universitaires.

Depuis plus de 15 ans, je travaille au développement des processus d’analyse et de cartographie technico-fonctionnelle des industries afin d’améliorer nos capacités de comprendre et de prédire leurs dynamiques d’évolution. Ces technologies d’analyse sont conçues spécifiquement pour permettre aux entrepreneurs œuvrant dans des domaines d’affaires très turbulents d’identifier et de comprendre les forces à la source de ces turbulences et d'élaborer des stratégies technologiques, commerciales, et concurrentielles adaptées à ces contextes.

Je suis  actuellement en voie de compléter la mise en place d’un Institut de prospective et d'innovation sociale lequel s'articulera autour d'un réseau d'analyse prospective. Ce réseau sera constitué d'au moins deux types de groupes de prospective : les groupes d'analyse prospective (GAP) lesquels analyseront les forces de changement et les groupes de prospective stratégique lesquels catalyseront le développement de projets d'adaptation liés à des sous-ensembles stratégiques de la société.

Pour en savoir plus, vous pouvez me communiquer directement avec moi.